Hephaistos

Hephaistos est un dieu originaire de la mythologie grecque. Cet héro représente la force du feu et des volcans, les deux éléments capables de faire fondre le métal et donc de le travailler, Hephaistos est donc associé à la forge et la métallurgie. Il est représenté sur les sculptures et textes anciens comme un forgeron boiteux accompagné d’un marteau , d’une enclume , et d’une paire de pinces.


Il est le fils d’ Héra et de Zeus. A sa naissance sa mère Héra le trouva tellement laid et difforme, qu’elle le jeta du haut du mont Olympe la résidence des dieux dans la mythologie grecque. C’est de là que lui viendrait son problème de marche cette chute l’ayant rendu boiteux.
Il fut alors recueilli par les dieux de la mer Eurynomé ainsi que Thétis, qui lui offrirent un grotte sur l’île de Lemnos située en Grèce au nord est de la mer Égée. Il passa son enfance dans cette grotte, il consacra l’essentiel de son temps à la fabrication d’un Trône en or. Ce trône avait la particularité d’être piégé et destiné à sa mère Héra par envie de vengeance de son abandon. Lorsque Héra s’assit sur trône elle fut aussitôt liée par des chaînes. Sans l’intervention de Dyonisos Héra serait encore restée piégée longtemps sur ce trône. En effet, Dyonisos qui est le dieu de la vigne et du vin enivra Hephaistos qui libéra par lui même sa mère du piège qu’il lui avait tendu.
Par son talent dans le travail du métal Hephaistos devient très vite le forgeron des dieux. Ainsi on lui doit des créations comme le bouclier d’Athéna déesse de la Guerre, le trident de Poséïdon le dieu des mers et des océans en furie ainsi que la ceinture d’ Aphrodite la déesse de l’amour et de la sexualité.
Les légendes quant à l’union d’ Hephaistos avec une femme sont assez flou. Certains prétendent qu’il est marié à une des Charites ces déesses personnifiant la vie dans toute sa plénitude, d’autres qu’il aurait eu une union avec Aphrodite. Quelque soit la version que vous préférez ce qui est à retenir est qu’Hephaistos symbole de laideur épousa une femme représentant la beauté dans tout sa splendeur. Il est par la suite le père de la nymphe Cabiro.
A l’époque Grecque le culte d’ Hephaistos est peu rependu, ce dieu est surtout vénéré dans le sud de l’Italie, sur l’île de Lemnos et à Athènes où on retrouve trois lieux de culte qui lui sont dédiés.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *